Pose et entretien de VMC

L’installation de VMC

La VMC est un dispositif composé d’un moteur relié par des gaines à des bouches d’aération et d’extraction. Elle fonctionne comme un ventilateur inversé qui aspire l’air chaud, humide et chargé de dioxyde de carbone, pour l’expulser par la suite vers l’extérieur d’une pièce. Grâce à des bouches d’aération, la VMC capte l’air frais et le diffuse à l’intérieur. Ces bouches d’aération et d’extraction d’air sont généralement disposées en hauteur. C’est pourquoi le moteur est souvent installé sous les combles, simplifiant ainsi l’évacuation d’air par la toiture. Afin de limiter les nuisances sonores émanant du moteur, le caisson de la VMC est généralement suspendu.
Professionnel dans le domaine de la ventilation, la société HPRO CHAUFFAGE dispose des qualifications requises pour la réalisation des travaux relatifs à la VMC. Il prend ainsi en charge la pose, l’entretien et la réparation de tout élément de la VMC, simple flux ou double flux.

La VMC simple flux est doté d’un système qui permet de diffuser l’air frais et propre dans les pièces de vie, notamment les chambres à coucher, la salle à manger, le salon ou le séjour. Le système collecte de même l’air humide et vicié dans les pièces de service avec arrivée d’eau (cuisine, toilette, salle de bains, buanderie) et l’expulse par le toit à travers les bouches d’extraction. Lors de son installation, les gaines reliées au caisson extracteur sont disposées de manière discrète dans chaque pièce de l’habitation en étant reliées aux dispositifs et gaines d’aération ou d’extraction.

La VMC double flux requiert une installation plus complexe que la VMC simple flux, puisqu’elle est munie d’un système de récupération d’air chaud. Ce mécanisme offre la possibilité de récupérer les calories contenues dans l’air chaud et de les réutiliser pour le chauffage intérieur. Le système se compose d’un caisson double, doté chacun d’un ventilateur, l’un pour insuffler l’air frais dans l’habitation, et l’autre pour évacuer l’air chaud. La VMC double flux est composé d’un échangeur pour remplir les fonctions de capture puis de diffusion de la chaleur. Elle permet de réaliser des économies d’énergie appréciables, allant jusqu’à 90 % pour certains modèles. L’installation de ce système à double flux est souvent recommandée durant la phase des travaux de second œuvre afin de préserver l’espace disponible.

La VMC est un système qui fonctionne en permanence, sans aucune interruption. Elle doit ainsi faire l’objet d’un entretien régulier. L’entretien de VMC consiste à nettoyer les parties pouvant être encombrées de divers résidus. Le moteur du dispositif est coupé durant le nettoyage des bouches d’aération et d’extraction. Toutes salissures qui s’y sont incrustées (poussière, feuilles, gravier…) sont soigneusement retirées. Les extracteurs d’air sont ainsi démontés, puis soigneusement lavés à l’eau chaude, avant d’être remis en place. Pour une VMC double flux, les filtres de l’échangeur doivent être nettoyés au moins une fois par an. Il convient également de vérifier que les gaines demeurent opérationnelles. En cas de détection d’une humidité, souvent due au phénomène de condensation, la partie humide doit être remplacée. De même, le moteur dans le caisson extracteur est vérifié puis nettoyé, si son installation est accessible. La régularité de l’entretien du système de ventilation est importante, puisqu’elle assure une qualité de l’air aux occupants du logement du bâtiment.

Comme tout dispositif mécanique, le système de ventilation VMC peut faire l’objet de certaines pannes, dues notamment à la vétusté de l’installation, depuis la construction d’un bâtiment, ou liées à un problème d’électricité. Une panne de la VMC peut survenir dès que les filtres sont encrassés, ou que le moteur ne démarre pas. Lorsqu’une panne est due à l’ancienneté de l’installation, elle est difficilement réparable. Seul un professionnel est en mesure d’effectuer le remplacement du système, qui est souvent l’unique solution. Un problème de l’alimentation électrique peut être à l’origine d’une panne. Ainsi, le technicien vérifie que le système électrique qui alimente le dispositif fonctionne correctement. Pour les filtres encrassés, le nettoyage est réalisé, mais leur remplacement est conseillé environ tous les six mois. Un filtre obstrué peut engendrer le dépôt de poussières dans les gaines ou dans l’ensemble du circuit. Pour le moteur en panne, il est possible que son axe de rotation se soit déplacé. Sa rectification permet de le remettre de nouveau en marche.